Trains des Amériques

Glossaire
Wagons

Derniers ajouts Proposer une définition (aide)
Autorack

Autorack entre deux wagons au gabarit « classique ».

Source : Dan from PQ, Canada - Wikimedia Commons

Wagon destiné au transport des automobiles. Le chargement est effectué par les extrémités, qui sont équipées de portes.

Le gabarit généreux de certaines lignes permet de transporter des automobiles dans des wagons à deux ou trois niveaux. Aujourd’hui, ces wagons sont les plus hauts que l’on peut trouver sur les rails nord-américains [1].

Ces wagons étaient auparavant ouverts, à deux ou trois étages. Historiquement parlant, le transport d’automobiles était assuré par des box-cars, chargés par les portes latérales en faisant un créneau, voire, pour certains, en attachant l’automobile les roues en l’air dans le wagon.

Comme les Hi-cube boxcars, leur excès de hauteur est indiqué par de la peinture et divers avertissements. Il faut juste ne pas les faire passer par une voie inadaptée !

[1Hors transports spéciaux.

157 📝 🔗
Bobber

Bobber du Lehigh Valley Railroad préservé par le Railroad Museum of Pennsylvania

Photo : James St. John, CC-BY, source

Type de caboose à deux essieux.

Inconfortables et peu pratiques, ils disparaissent à partir des années 1930. Certains subsistent jusqu’au début des années 1950 sur des shortlines trop pauvres pour changer leur matériel.

Box car
boxcar

Wagon couvert.

Voir aussi : Hi-cube box car
Bulkhead flat car
bulkhead

Wagons plats renforcés, avec un dossier à chaque extrémité du wagon. Une traduction littérale serait « wagon plat à extrémités massives », ce qui illustre assez bien le concept.

Caboose
cabooses, cambuse

Caboose préservé à Toronto

Saud, CC-BY-SA (source)

Typique des trains américains, le cabosse abrite l’équipe en charge du train (qui y mange et y dort), ainsi que le bureau du conductor, personne en charge de la marche du train (et de la paperasse).

En étant très souvent à la fin du train, le caboose permet de protéger l’arrière du train par des signaux et par des actions humaines pendant les manœuvres (protection par le flagman), mais aussi de savoir si un train est toujours complet.

En français canadien, on dit une caboose ou une cambuse.

Les cabooses disparaissent dans le courant des années 1980 pour être remplacés par un dispositif EOT (end of train) ou ETD (end-of-train device). Certains cabooses sont encore utilisés pour de rares trains spéciaux ou lors de manœuvres.

Voir aussi : Bobber
Centerbeam flat car

Centerbeam flat car vide

Dan from PQ, Canada - CC-BY-SA (source)

Wagon plat avec une longue arête en son centre, que l’on charge des deux côtés. D’une conception plutôt récente (fin du XXe siècle), il est emblématique du chemin de fer contemporain. Il sert principalement à transporter des objets longs et des produits forestiers finis (lots de planches notamment).

Flat car

Atchison, Topeka, & Santa Fe - Flat Car 97834

Everett Lee DeGolyer, FlickR The Commons (source)

Wagon plat.

Voir aussi : Centerbeam flat car, Pulpwood flat car, Piggy back
Gondola
bathtub, high sides gondola

Chargement de bois dans un gondola de CSX

Photo : Dan from PQ, Canada, CC-BY-SA, source

Un wagon-tombreau à bords plus ou moins haut, utilisé pour à peu près pour transporter n’importe quoi : vrac, éléments longs, tuyaux, blocs de pierre, métal à recycler, etc.

À l’origine des chemins de fer, il s’agit d’un wagon plat auquel des ridelles plus ou moins hautes ont été ajoutées.

Sur certaines versions à bords bas, les extrémités peuvent parfois être retirées pour transporter des charges plus longues.

Les versions à bord haut sont souvent utilisées pour le transport du charbon ou de protéines pour l’alimentation animale. Bien qu’ils ressemblent à des hoopers, ils sont toujours considérés comme des gondolas (High sides gondola). Certains gondolas pour le transport du charbon ont une caisse abaissée entre les bogies. Ils sont surnommés « bathtub gondolas ».

Hi-cube box car
Hi-cube, hicube

Hi-cube boxcar vu entre deux wagons de gabarit « standard ».

La partie surélevée est bien soulignée en blanc, et deux cartouches jaunes à chaque extrémité indiquent « this car excesses height » (ce wagon dépasse en hauteur).

Crédit image : Dan from PQ, Canada (source)

Wagons couverts surélevés de 80 centimètres. Apparus dans le courant des années 1950, ils profitent des évolutions des définitions du gabarit ferroviaire. Ils permettent de transporter un volume plus important de marchandises.

La partie surélevée est peinte en blanc (ou en bleu surou jaune sur un wagon blanc) afin que le wagon soit facilement identifié.

Hopper

Les hoppers (trémies) sont divisés en deux sous-catégories, toutes deux permettant un dechargement par gravité :

  • covered hopper : wagon trémie fermé. Ils servent au transport de vrac qui craint les intempéries (produits minéraliers, produits agricoles et alimentaires, paillettes de plastique, etc.).
  • open hopper : le même, mais sans couverture. Ils servent principalement au transport de vrac qui ne craint pas les intempéries (pierre, minerais...).

Certains covered hoppers sont équipés de système de déchargement pneumatiques ; de l’air est injecté dans le wagon pour en chasser le changement.

On caractérise un hopper par son nombre de soutes (« bay » : 3 bays hopper = wagon trémie à trois soutes).

Insulated box car
Insulated boxcar

Wagon isotherme.

À ne pas confondre avec les refeers et les ventilated boxcars.

Livestock car
stock car, cattle car, poultry car, circus car, horse car, Double deck stock car

Wagon à bestiaux à deux niveaux de l’Union Pacific, conservé au Douglas Railroad Interpretive Center à Douglas, Wyoming.

Chris Light, CC-BY-SA (Source)

Wagon de transport de bétail.

Il existait des wagons spécialisés dans le transport de bovins, d’ovins, mais aussi pour le transport de cochons, de chevaux ou de volaille (Live Poultry Cars), voire, tant qu’a faire, poissons et huîtres !

Le transport du bétail est contraignant : toutes les 26 heures, le wagon doit être déchargé et nettoyé, les bêtes devant être placées en enclos et abreuvées. Les wagons de transport de bétail ont disparu avec l’apparition des Reefers, qui permettaient de transporter de la viande déjà préparée.

Autre usage de ces wagons : le transport d’animaux de cirque. Le Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus avait son propre train jusqu’en 2017.

Log car
Skeleton Log Car, Skeleton, Disconnected Log Car

Wagons destinés au transport de grumes, principalement utilisé par les chemins de fer forestiers.

Il en existe deux types :

  • Skeleton Log Cars : wagon composé de deux bogies et d’une barre longitudinale sur lequel les grumes sont posées
  • Disconnected Log Cars : wagon composé de deux bogies, la liaison entre les bogies est faite par les grumes
Piggy back
piggyback

Surnom donné à certains wagons plats, destinée à transporter des remorques routières.

Pulpwood car

Wagon plat à ranchers spécialisé dans le transport de bois destiné aux papeteries. Les ranchers peuvent être latéraux pour transporter le bis longitudinalement, ou avec des dossiers renforcés en bout de train pour un transport transversalement.

Reefer
mechanical reefer, refrigerator car

Chargement de glace dans un refer

Wagon réfrigéré.

La réfrigération est assurée par des moyens divers. Jusqu’à l’apparition de la réfrigération mécanique qui est aujourd’hui la norme, les reefers étaient chargés en glace à intervalles réguliers, obligeant à des manœuvres spécifiques.

À ne pas confondre avec les insulated boxcars et les ventilated boxcars.

Reporting mark

SLR 2069

Box car du St. Lawrence and Atlantic Railroad, avec une immatriculation « patchée », probablement suite à un rachat. Photo : Dan from PQ, Canada, CC-BY-SA (source)

Identifiant du propriétaire d’un wagon.

Cet identifiant (deux à quatre lettres) fait partie de l’immatriculation, avec le numéro d’ordre du wagon (jusqu’à 6 chiffres).

L’immatriculation normalisée est située à gauche des flancs du wagon, ainsi qu’en haut à droite de chaque extrémité d’un wagon.

Ces reporting marks se basent sur le standard carrier alpha code (SCAC), également utilisé pour les containers.

Généralement, un reporting mark de deux lettres annonce une compagnie établie depuis longtemps (UP, CN, CP, BN, SF...). Certains identifiants montrent aussi l’histoire d’un réseau et des compagnies : ainsi, le BN et le SF sont ainsi devenus le BNSF.

Les identifiants se terminant par X sont ceux des compagnies des loueurs de wagons (GATX, RBOX...). Par ailleurs, les identifiants des remorques de piggyback se terminent par Z et les containers intermodaux par U.

Running board
roofwalk

Running board et volant de frein placé en hauteur sur un wagon couvert à voie étroite

Box car n°3130 du Denver & Rio Grande Western Railroad - Photo par James St. John, CC-BY.

Paletage installé sur le toit des wagons et permettant au brakeman (responsable des freins) de passer de wagon en wagon pour actionner les freins.

L’accès aux toits est fait par des échelles placées de chaque côté du wagon ou sur le caboose.

Les running boards disparaissent des nouveaux wagons dans les années 1960, mais leur fin définitive est repoussée à 1974 puis 1983. Le volant de frein est alors placé à portée de main.

Seuls les covered hoppers conservent des running boards pour faciliter leur chargement.

Le terme roofwalk est impropre, mais usité.

Spine car

Wagon poutre servant au transport des grumes, ou, entre 1978 et les annees 2000, des remorques routières.

Voir aussi : Piggy back
Tank car

Wagon citerne.

Certains trains, intégralement composée de wagons citernes sont surnommés « rolling pipelines ». Il arrive parfois que les wagons soient reliés entre eux de manière permanence pour faciliter le chargement et le déchargement.

Ventilated boxcar

Wagon ventilé.

Principalement destinés aux fruit et légumes, le maintien de la température à bord se fait par le passage de l’air. Cela fonctionne bien quand le train roule, moins bien quand il est à l’arrêt sous un grand soleil.

À ne pas confondre avec les refeers et les insulated boxcars.

Well car
double-stack container

Well car chargé d’un container de 40 pieds, surchargé d’un container de 54 pieds

Dan from PQ, Canada, CC-BY-SA (source)

Wagon porte-containers surbaissé, destiné à recevoir deux containers.

Le wagon est creux pour recevoir un premier container, puis un second container est chargé par dessus. Cela est possible du fait du gabarit ferroviaire généreux que l’on trouve sur certaines lignes nord-américaines (mais pas toutes). Ces wagons sont entrés en service à partir de 1980.

La capacité du wagon est indiquée par de grands chiffres sur le flanc du châssis (sur la photo d’illustration « 40 » pour « 40 pieds » et « 125T » pour « 125 ton ».).

Certains well cars sont groupés par deux, trois ou cinq éléments. Certains peuvent alimenter leurs containers réfrigérés en électricité.

Proposer une définition