Trains des Amériques

Compagnies et organisations
Conrail

Consolidated Rail Corporation, CR, Big Blue

EMD SD40 de la Conrail, dans la livrée la plus courante

Le logo est surnommé « can opener » (ouvre boîte). Source : Roger Puta, domaine public

Compagnie de chemin de fer de classe I, constituée par l’État fédéral en 1976 pour exploiter les lignes déficitaires ou en banqueroute du Penn Central, du Ann Arbor Railroad, du Central Railroad of New Jersey, de l’Erie Lackawanna Railway, du Lehigh Valley Railroad, du Reading et du Lehigh and Hudson River.

En 1998, la Conrail est vendue à CSX et au Norfolk and Southern.


Implantée au nord-est des États-Unis, la Conrail appartient pour 85% à l’État fédéral, et à 15% aux cheminots. Le « Big Blue » exploite jusqu’à 34000 miles de lignes, ce qui en fait la plus grande compagnie de son époque.

Bénéficiant de changements législatifs liés à la crise des chemins de fer, elle rationalise le matériel roulant et les infrastructures hérités des compagnies fusionnées, bénéficie de changements législatifs liés à l’exploitation des chemins de fer en 1980 et se débarrasse de l’exploitation non-rentable de nombreuses lignes ainsi que des trains de banlieue (reversées aux villes en 1983). La compagnie parvient finalement à devenir rentable entre 1987 et 1999, redevenant une compagnie privée.

La Conrail est vendue en 1998 entre CSX (42%) et le Norfolk and Southern (58%), avec l’aval du Surface Transportation Board. Le 1er juin 1999, la Conrail n’exploite plus ses trains. Elle survit encore sur quelques lignes en tant que Conrail Shared Assets Operations, compagnie partagée par CSX et le NS.