Trains des Amériques

Constructions

Une mine pour Lucien

Sauf mention contraire, Texte et photos : Gilbert Gribi
Trains des Amériques n°9, Février 2021

Logiciel 3D, découpe au laser, moulage des murs... Gilbert Gribi nous détaille les techniques et tours de main utilisés pour réaliser cette mine en Zéro, petit bijou modéliste.

J’ai toujours été passionné par les voies étroites américaines. Habituellement je pratique de l’Européen, mais comme j’aime bien le changement, j’ai décidé de réaliser une mine à l’échelle du 1:48 Cette mine du début du 20e siècle est vaguement inspirée des mines que l’on trouvait dans l’Ouest des États-Unis.

Les ouvriers ne logent pas dans cette baraque. La machinerie qui ventile la galerie se trouve dans la partie inférieure du bâtiment. Un local sert de stockage de la dynamite et de l’outillage. Un quai permet de décharger les marchandises. Un tunnel relie l’arrière de la mine au point d’extraction du minerai. Un couvert fait la jonction avec l’entrée du tunnel, elle permet aux mineurs de rester à l’abri.

Les murs

Le coffrage
×
Le coffrage
La gravure des joints
×
La gravure des joints
Le raccordement des joints des deux murs
×
Le raccordement des joints des deux murs

Pour les murs j’imprime les dessins des contours sur du rhodoïd, (film utilisé pour les rétroprojecteurs). Sur ce film posé sur une plaque de carton, je colle les différentes baguettes de sapin de 10 x 5mm qui me serviront de coffrage pour le moulage du plâtre. Les baguettes de 5mm servent à diminuer l’épaisseur des extrémités des murs. Ce décrochement permettra aussi un raccord facile des murs.

Je réalise chaque paroi séparément. Elles seront assemblées par la suite. J’enduis les parois des coffrages avec un mélange de vaseline et de térébenthine pour éviter que le plâtre n’adhère sur le bois. Les ouvertures des futures portes et fenêtres sont faites avec du polystyrène. Je coule mon plâtre dans les coffrages. Pour cela je ne le fais pas trop liquide et j’utilise un plâtre de rebouchage, et non un plâtre synthétique qui durcit trop rapidement. L’étape suivante est la gravure des joints de pierres qui se fait avec une pointe à tracer. Pour éviter des pierres d’épaisseurs trop régulières j’ajoute du plâtre avec un petit pinceau sur quelques pierres. Une fois sec ces murs sont assemblés et collés à l’Araldite. Ensuite, je raccorde les pierres d’angle.

Pour que le nouveau plâtre ne durcisse trop rapidement j’humidifie les murs existants et j’applique du plâtre liquide dans l’angle avec un petit pinceau. Les murs sont peints avec la peinture à l’huile légèrement diluée à la térébenthine.

Les parois bois

Les parois bois
×
Les parois bois
La structure modélisée en 3D

Les flèches indiquent les décrochés prévus pour assembler les quatre murs.

×
La structure modélisée en 3D

Les flèches indiquent les décrochés prévus pour assembler les quatre murs.

La structure assemblée
×
La structure assemblée

Le gros œuvre terminé, j’attaque la partie supérieure en bois. Toutes les planches sont en samba et ont été découpées au laser. La structure et les solives du plancher sont par contre en MDF de 3mm. Le plancher est composé de plusieurs planches de 1mm. L’assemblage de la structure ne pose pas de soucis les éléments s’emboîtent facilement. Ces quatre ossatures sont recouvertes d’une seule surface de samba. Des couvres joints sont censés recouvrir les joints verticaux.

La toiture

Les chevrons
×
Les chevrons

Le voligeage, samba de 1mm, est recouvert de lés de bitume, ils sont maintenus par des tasseaux de 1 x 0.5mm. Ces lés sont réalisés avec du scotch de carrossier peint en German Grey XF-63 de Tamiya et ensuite patinés à l’huile. Les joints en bitume sont fait avec un feutre noir de Posca. Comme cette toiture est fixée définitivement sur la structure, il a fallu décorer l’intérieur avant sa mise en place. Cet espace étant quasiment invisible, je ne l’ai pas surchargé de détails. Le tout peint et patiné à l’huile.

Les escaliers

Les escaliers et les gabarits de montage
×
Les escaliers et les gabarits de montage
×

Pour la pose des marches des escaliers, je me sers d’un gabarit rainuré qui permet de positionner correctement les montants. Comme je n’arrivais pas à visualiser ceux-ci, je me suis aidé de mon logiciel 3D, ce qui m’arrive de plus en plus souvent en cas de doute. Les gardes corps ont été fixés une fois les escaliers en place.

La trémie Ore-bin

La trémie
×
La trémie
La trémie est en place
×
La trémie est en place

La trémie est indépendante du reste de la construction. Elle est collée sur les murs extérieurs. L’intérieur de celle-ci est composé de 3 planchers inclinés qui facilitent l’écoulement du minerai vers la porte de la trémie. La porte de celle-ci avec son mécanisme est un kit en métal blanc de C.H.B. Elle s’ouvre avec volant accouplé à deux roues dentées et qui montaient ou descendaient deux crémaillères. L’accès à ce mécanisme se fait par une échelle rejoignant une petite plate-forme.

Le déversoir

Le déversoir en place
×
Le déversoir en place

En général, les déversoirs étaient en une seule partie fixe, mais comme je ne voulais pas que les murs de la mine soient trop hauts et imposants, et qu’il fallait par ailleurs laisser suffisamment de hauteur pour le passage d’une locomotive, la partie inférieure est amovible. Elle est équipée d’un contre poids.

Le déversoir et la plaque tournante sont des réalisations 3D Gribi.

Le pont

×

Les piles du pont ou trestle sont réalisées avec des profilés de 3.18 x 3.18 mm (6 pouces à l’échelle de 1/48) assemblés à l’aide d’un gabarit papier. Comme dans la réalité, deux planches posées en diagonales de chaque côté des piles consolident ces éléments. Un plancher permet aux mineurs de pousser les berlines. A remarquer que souvent ces ponts n’étaient pas munis de barrières.

Les rails de la mine sont en code 55 de Micro Engenering collé à la cyano, les plus petits clous ayant une tête trop importante pour ce type de rail. L’écartement a pu être garanti avec des gabarits 3D.

Les berlines sont des kits de Grandt Line. Les fenêtres proviennent du même artisan référence 3702.

Cette mine était destinée au réseau On30 de Lucien, qui depuis la superbement mis en valeur sur son réseau.

Quelques détails
×
Quelques détails

Galerie

×
×
×
×
×
×
×
Plan au 1:87

Pour être exactement à l’échelle du 1:87, la largeur du dessin doit être de 220mm.

×
Plan au 1:87

Pour être exactement à l’échelle du 1:87, la largeur du dessin doit être de 220mm.

×
×

Sauf mention contraire, le texte et les photos de cet article sont disponibles sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Crédits : sauf mention contraire, texte et photos par Gilbert Gribi ; CC-BY-NC-SA ; Trains des Amériques, Février 2021.

Permalien : https://www.trainsdesameriques.fr/?article66