Trains des Amériques

Street running : construire une voie noyée

Sauf mention contraire, Texte et photos : stephane09
Trains des Amériques n°1, Mai 2020

Pour son réseau HO, Stéphane souhaitait une rue où passent les trains. Pour réaliser son rêve de street running, il a construit une voie noyée typiquement américaine et nous explique comment procéder.

Cela commence par la pose des plaques de béton dans l’entrevoie, réalisée en carte pastique, et de traverses bois sur les extérieurs.
×
Cela commence par la pose des plaques de béton dans l’entrevoie, réalisée en carte pastique, et de traverses bois sur les extérieurs.
J’ai ensuite délimité les bordures de caniveaux pour y poser par la suite plus facilement les futurs trottoirs.
×
J’ai ensuite délimité les bordures de caniveaux pour y poser par la suite plus facilement les futurs trottoirs.
Ensuite, toujours en utilisant l’enduit de rebouchage, je réalise le goudronnage de la route.

Après une nuit de séchage, je réalise un ponçage le plus uniforme possible. Puis c’est au tour de la mise en peinture. Il reste quelques défauts sur la route et je décide de les conserver, la commune n’étant pas très riche, l’entretien de la rue est faite à minima !

×
Ensuite, toujours en utilisant l’enduit de rebouchage, je réalise le goudronnage de la route.

Après une nuit de séchage, je réalise un ponçage le plus uniforme possible. Puis c’est au tour de la mise en peinture. Il reste quelques défauts sur la route et je décide de les conserver, la commune n’étant pas très riche, l’entretien de la rue est faite à minima !

Après la mise en peinture, un petit coup de ponçage pour casser l’uniformité du gris. Ensuite je peints les plaques de bétons, il me restera à vieillir les traverses bois.
×
Après la mise en peinture, un petit coup de ponçage pour casser l’uniformité du gris. Ensuite je peints les plaques de bétons, il me restera à vieillir les traverses bois.
Enfin, les marquages, avec les doubles-lignes continues jaunes, typique des USA ! Ils sont réalisés avec du scotch de masquage et de la peinture acrylique.
×
Enfin, les marquages, avec les doubles-lignes continues jaunes, typique des USA ! Ils sont réalisés avec du scotch de masquage et de la peinture acrylique.
Street running
street-running, on-street running

Street running à Oakland, Californie

Photo : BEn

Parfois les trains roulent sur la route, sans délimitation nette avec la circulation, hormis avec un peu de peinture.

L’expansion urbaine, la desserte de certains lieux ou l’historique de certaines anciennes lignes de tramways fait que parfois les trains roulent... sur la route ! Le Street running (circulation sur la route) est alors un spectacle à part entière, largement photographié. Cette pratique est présente partout dans le monde, mais aux États-Unis, certains lieux sont devenus emblématiques.

Niveau sécurité, les intersections sont souvent équipées de barrières et de feux clignotants, et le marquage au sol empêche (théoriquement) les voitures de rouler là où sont les voies. Le train, quant à lui, roule à vitesse modérée et utilise klaxon et cloche pour se faire entendre, et des feux clignotants pour mieux être vu.


Cet article est disponible sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Crédits : sauf mention contraire, texte et photos par stephane09 ; CC-BY-NC-SA ; Trains des Amériques, Mai 2020 ; permalien : https://www.trainsdesameriques.fr/?article10