Trains des Amériques

Amélioration d’une GE ES44AC AZL en Z

Sauf mention contraire, Texte et photos : DOMINIQUE DE CHAMPEAUX
Trains des Amériques n°7, Décembre 2020

Changer les attelages d’une locomotive et lui ajouter une étrave de chasse-neige. En Z ? Sur une machine Mexicaine ? C’est possible, et Dominique nous explique comment.

Petit rappel (pour ceux qui n’ont pas encore de locos de ce fabricant) : les locos AZL (American Z Lines) sont livrées neuves inévitablement avec des attelages intégrés aux bogies, empêchant de ce fait la présence du « pilot » [1]. Dommage, je trouve que ça jure sur ces productions par ailleurs remarquables.

Et je ne peux pas m’en satisfaire, d’autant plus que je tiens absolument à ce que toutes mes locos soient équipées d’attelages Magnematic Micro-Trains, pour effectuer des manœuvres « main levée ».

Locomotive GE ES44AC telle qu’extraite de sa boîte pour la 1re fois. Pas de « pilot », attelages AZL intégrés aux bogies.
×
Locomotive GE ES44AC telle qu’extraite de sa boîte pour la 1re fois. Pas de « pilot », attelages AZL intégrés aux bogies.

Alors voici comment j’ai procédé. J’ai juste équipé ma ES44AC Ferromex sur sa face avant, car côté arrière elle est accouplée dos à dos avec une SD70ACe aux mêmes couleurs (et qui est elle-même modifiée de la même façon). Mais si on le souhaite, on peut procéder de la même façon sur le côté arrière. Il faut cependant garder en mémoire que côté arrière, les locos américaines ne comportent pas de chasse-neige, du moins pour les locos de route supposées rouler toujours cabine en avant quand elles sont placées en tête.

Pas à pas

  1. Retirer la caisse du châssis. Très facile, il suffit de la prendre entre deux doigts au niveau de la cabine et de la tirer délicatement vers le haut, en gardant le châssis serré entre deux doigts de l’autre main, au niveau de son réservoir de fuel.
  2. Couper le bras d’attelage intégré au bogie, le plus possible au ras de celui-ci (en prenant garde de ne pas interférer sur les tétons fixant la plaque de protection inférieure à la structure du bogie), à l’aide d’une pince coupante. Très facile, ça prend une seconde.
  3. Insérer un nouveau « pilot » AZL (Réf AZL #61099-5, disponible sur le site AZL ou chez Z scale Monsters), entre les escabeaux latéraux frontaux de la caisse, sur la partie avant bien entendu. A noter que ce « pilot » est équipé de tétons d’ancrage qui sont supposés correspondre avec des orifices placés de façon ad-hoc sur la caisse, là où il doit être positionné. Ça c’est la théorie, en pratique les deux pièces ne s’ajustant pas bien, j’ai dû limer un peu la partie supérieur du « pilot » avant que tout s’ajuste correctement. Si cette opération est bien menée, l’attelage est exactement à la bonne hauteur au dessus des rails (je recommande cependant de vérifier que celle-ci est correcte à l’aide d’un gabarit Micro-Trains). Bien entendu, une fois que les pièces s’ajustent bien et son bien positionnées, on les relie définitivement avec de la superglue.
  4. Retirer le chasse-neige intégré à ce « pilot ». Très facile, il est juste clippé dessus et il suffit de le tirer vers l’avant.
  5. Retirer le boîtier d’attelage AZL (rappel : ce dernier n’est pas « magnematic » et ne permet aucunement d’effectuer des manœuvres main levée), qui est simplement vissé sur le « pilot ».
  6. Insérer à la place un boîtier MTL #905 et le fixer à l’aide la vis qui servait à maintenir en place le coupleur originel. Un peu ardu, car la vis est minuscule et lui faire trouver son pas de vis nécessite de s’y reprendre à pas mal de reprises. Juste être patient et persévérant.
  7. Retirer avec un cutter le chasse-neige strié (dans le cas des locos Ferromex, je ne sais pas de quelle couleur il est sur les locos d’autres compagnies) de son « pilot » fourni en pièce détachée avec la loco. Il faudra ensuite penser à limer un peu sa face arrière là où il était fixé, pour supprimer les points de fixation.
  8. Coller ce chasse-neige sur le « pilot » avec de la superglue. Il faudra bien vérifier qu’on le positionne de façon symétrique et droite, et surtout qu’on ne bloque pas le coupleur MTL, car c’est un « one shot try ». Un peu ardu de ce fait, mais là encore patience et méticulosité permettent d’y arriver. A noter que tant que la superglue n’est pas sèche, le chasse-neige aura tendance bien entendu à glisser de façon aléatoire et à se positionner n’importe comment. Pour palier à cet inconvénient, j’ai posé la caisse nez vers le haut sur un matelas et l’ai coincée entre deux oreillers, la bloquant dans cette position, jusqu’à ce que la glu soit sèche.
  9. Et une fois la colle séchée, il suffit de remettre la caisse en place sur le châssis, et le tour est joué.

En tous cas il faut bien garder en mémoire que ce sera une opération irréversible. Il se trouve que je ne suis pas un adepte des rayons ultra-serrés, et je ne suis pas certain que cette modification permette des fonctionnements satisfaisants sur des courbes inférieures à 220 mm (que je n’ai jamais expérimentées, les courbes de mon réseau étant égales à 350 mm minimum).

Par ailleurs, garder à l’esprit que les bogies du/des côté(s) ainsi modifié(s) n’ont plus aucune protection les empêchant de pivoter sur 360°. il faudra prendre grand soin d’éviter cela entre le moment où on sort la loco de sa boîte et celui où on la pose sur les rails (et il vaudra mieux faire en sorte qu’elle ne déraille pas), car les engrenages risqueraient de souffrir.

En espérant que ce tutoriel puisse aider les personnes hésitantes à se jeter à l’eau, car l’aspect extérieur de ces locos devenu proche de la réalité associé au plaisir des manœuvres main levée grâce à un dételeur (électro)magnétique change vraiment la vie !


Galerie

Locomotive GE ES44AC modifiée, avec « pilot » et attelage MTL intégré à ce dernier, et chasse-neige.
×
Locomotive GE ES44AC modifiée, avec « pilot » et attelage MTL intégré à ce dernier, et chasse-neige.

Notes

[1Je ne sais toujours pas comment on dit en français, dans le cas des locos américaines c’est d’avantage qu’une traverse de tamponnement.


Cet article est disponible sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Crédits : sauf mention contraire, texte et photos par DOMINIQUE DE CHAMPEAUX ; CC-BY-NC-SA ; Trains des Amériques, Décembre 2020.

Permalien : https://www.trainsdesameriques.fr/?article52