Trains des Amériques

Compagnies et organisations
Chicago, Milwaukee, St. Paul and Pacific Railroad

Milwaukee Road, MILW, CMSP&P, Hiawatha

Une « Little Joe », locomotive électrique emblématique du Milwaukee Road, en 1971

Photo : Drew Jacksich, CC-BY-SA, source

Le Chicago, Milwaukee, St. Paul and Pacific Railroad, surnommé le Milwaukee Road est fondé en 1847. Présent dans le Midwest et le Nord-ouest des États-Unis, la compagnie devient une compagnie locale autour de Chicago jusqu’à son rachat par la Soo Line le 1er janvier 1986.

À son apogée, le réseau rayonne depuis Chicago vers le nord-ouest, avec pour limites le haut du Mississippi et du Missouri, et une ligne filant jusqu’à Seattle, la Pacific Extension, électrifiée par caténaires. 1000 kilomètres de lignes, les plus difficiles en montagne, sont électrifiées à partir de 1914. Le coût de construction est certes immense, mais il est largement compensé par les très bas coûts d’exploitation. La dernière locomotive à vapeur est retirée du service en 1957.

Le réseau est connu pour ses trains de voyageurs de grande qualité au départ de Chicago, les Hiawatha, dont l’Olympian Hiawatha (vers Seattle et Tacoma) et le Twin Cities Hiawatha (vers Milwaukee et Saint-Paul).

Les années 1950 sont mauvaises : la route concurrence de plus en plus le chemin de fer. En 1969, la fusion avec le Chicago and North Western Railway est refusée par l’ICC ; la commission approuvant par contre la création du Burlington Nothern en 1970. Le Milwaukee se retrouve face à une concurrence colossale.

Face à ses problèmes financiers croissants, la compagnie décide de déposer tout son réseau de caténaires en 1973 pour passer au tout-diesel. L’idée était considérée comme mauvaise par les observateurs extérieurs. Le choc pétrolier de 1974 leur donne raison, et plonge le réseau dans de graves problèmes financiers.

Le CMSP&P est en banqueroute le 19 décembre 1977. Les lignes allant vers le Pacifique, en très mauvais état, sont vendues ou abandonnées ; cela concerne plus de 3000 kilomètres de voies. Le Milwaukee, restructuré autour de Chicago, devient un petit réseau régional.

Après quelques tentatives de fusion ou de vente à d’autres compagnies, c’est finalement la Soo Line qui absorbe le MILW le 1er janvier 1986.