Trains des Amériques

Documentation

Trains américains et séries

Sauf mention contraire, Texte et photos : BEn
Trains des Amériques janvier 2022

Les États-Unis ont pris une grosse part dans le monde des séries télévisées. Il était donc naturel qu’un article à ce sujet voit le jour.

Bien entendu, le but de cet article n’est pas de donner une liste détaillée de séries télévisées, car il y en a beaucoup ! Petit tour de quelques séries que je trouve emblématiques, n’hésitez pas à proposer les vôtres.

The Big Bang theory

Cette sitcom qui suit les aventures de quelques scientifiques geeks californiens fait la part belle aux trains, une des rares séries mettant en scène un amateur de trains miniatures...

Sheldon et son nouveau coffret HO

Cette scène est devenue un mème Internet utilisé sur les réseaux sociaux.

Crédit image : © Chuck Lorre Productions © Warner Bros. Television
×
Sheldon et son nouveau coffret HO

Cette scène est devenue un mème Internet utilisé sur les réseaux sociaux.

Crédit image : © Chuck Lorre Productions © Warner Bros. Television

L’épisode The Pulled Groin Extrapolation (S5E3), est un des rares épisodes de série télévisée qui met en avant les trains miniatures. Un des héros de la série, Sheldon, zéro-iste convaincu, se rend dans un magasin de train miniature et en revient convaincu de la suprématie de l’échelle HO. L’épisode se termine sur Sheldon qui découvre l’échelle N, si petite qu’il met une locomotive dans sa bouche. On retrouvera également la passion de Sheldon pour les trains dans Young Sheldon la série préquelle basée sur The Big Bang Theory.

Les trains miniatures sont utilisés dans d’autres épisodes comme un point de comparaison pour convaincre Sheldon de faire certaines actions (S8E21) ou pour qu’il convainc d’autres de ses buts (S9E22). Sheldon voyage en train plutôt qu’en avion, ce qui est parfois un ressort d’aventures (S8E1).

The Locomotive Manipulation (S7E15) est le 150e épisode de la série. Il quitte les studios de tournage pour se dérouler « en extérieurs », à savoir à bord du Napa Valley Wine Train, un train touristique de la vallée de Napa, au nord de San Francisco. Les protagonistes y vont pour la Saint-Valentin. Le gros de l’action de passe dans les voitures du train (dont un baiser attendu depuis longtemps) et inclut une visite de la locomotive (une Alco FPA-4) ce qui permet d’un voir quelques détails.

The Locomotion Reverberation (S10E15) est le 222e épisode. Sheldon (encore lui) est envoyé au Nevada Northern Railway Museum pour que ses amis puissent terminer tranquillement un projet. Le problème est qu’il en revient avec un moteur de locomotive diesel qu’il restaure dans son salon, sans aucune envie de retravailler sur des projets scientifiques. À la fin de l’épisode, l’amie de Sheldon, Amy, l’imagine dans une vision fantasmée aux commandes d’une locomotive à vapeur...

Breaking bad

Il n’y a qu’un seul épisode de cette série acclamée qui touche aux trains, mais quel épisode ! Sans doute un des plus chers de la série, il reprend un des classiques du genre : l’attaque d’un train. Dead Freight (S5E5) met en scène la préparation et le vol du contenu d’un tank car, les personnages profitant du fait que le train soit en « dark territory ».

Si vous avez l’œil vous verrez que l’immatriculation du wagon est quelque peu étrange...
Crédit image : © High Bridge Entertainment Gran Via Productions Sony Pictures Television
×
Si vous avez l’œil vous verrez que l’immatriculation du wagon est quelque peu étrange...
Crédit image : © High Bridge Entertainment Gran Via Productions Sony Pictures Television

L’épisode a été tourné sur le Santa Fe Southern Railway, une ligne touristique au sud de Santa Fe. L’épisode met en avant, dans toute sa splendeur, une shortline au cœur de la nature aride du Nouveau-Mexique avec un passage à niveau, un trestle, etc..

Pour la critique, c’est un des meilleurs épisodes de la série, qui met en place la conclusion du show. Par ailleurs, l’épisode suivant est un huis-clos, pour compenser les coûts de Dead Freight !

Supertrain

Petite perle de 1979 diffusée sur le réseau NBC, Supertrain, est une série en sept épisodes « équivalente à la croisière s’amuse » ayant lieu à bord d’un train nucléaire à deux niveaux, roulant sur une voie large. Rien que ça !

Il s’agit d’une des séries les plus chères de son temps. La locomotive et plusieurs voitures à taille réelle ont été construites pour le tournage, installées dans le studio 27 de la MGM. Certains scènes sur le toit du train sont réalisées grâce à un décor placé sur le toit d’un vrai train.

Une maquette pour des tournages en extérieur est prévue : à l’échelle 1 1⁄2 inch to the foot (1:8), elle est fournie avec 3000 pieds de coupons de voie de 2 pieds d’écartement [1] destinés à adapter le train aux plans extérieurs. Un beau coffret, à 250000 dollars pièce quand même. De plus, l’équipe de tournage a fabriqué quelques ponts pour bien faire... Une autre maquette est à une plus petite échelle (3/4 inch-to-the foot - 1:16) est prévue pour des scènes globales (dont le depart de Grand Central à New York), filmées dans un hangar d’aviation, ce qui nécessitait d’autres décors.

S’il n’y a que sept épisodes, c’est à cause du budget sans fond, à savoir 5 millions de dollars pour les décors, soit le plus gros budget alors jamais mis sur la table pour une série. Et cela sans compter les problèmes tels que la maquette du train 250k$ qui déraille ! Mais c’est surtout l’absence de recettes qui plombe la série, sans doute du fait de l’absence de scénario. Pour TV Guide, Supertrain figure en bonne place de leur top 50 des pires séries de tous les temps, publié en 2002.

Vous pouvez vous faire une idée du bazar avec cette compilation comprenant interviews, photos et (attention) un extrait d’épisode :

Comme le commente l’auteur de cet article (qui comporte des images des maquettes) : « vous comprenez maintenant pourquoi je ne crois pas que l’Amérique produira un jour un système ferroviaire à grande vitesse d’une côte à l’autre. On n’arrive même pas à le faire correctement à la télé. »

Si le sujet vous branche, des fans ont fait un site complet sur Supertrain.

Westworld

Sur le tournage de Westworld
Crédit image : © HBO
×
Sur le tournage de Westworld
Crédit image : © HBO

Dans cette série phare de HBO, le train est un élément clé. Il s’agit du moyen pour les joueurs et joueuses de ce parc d’attraction d’arriver dans le jeu, une simulation hyper-réaliste d’un western.

Le train est un élément important dans cette série. Outre l’arrivée par le train, présente dans plusieurs épisodes des saisons 1 et 2, il y a plusieurs épisodes mettant le chemin de fer en scène (Trompe L’Oeil [2], S1E7 ; Phase Space, S2E5). Il y a aussi un monorail dans la série, mais ça ne compte pas vraiment. :)

Les scènes de l’arrivée du train ont été tournées au Melody Ranch ; certaines vues extérieures ont été faites à Dead Horse Point, près de Moab, Utah. Dans les deux cas, une voie a du être posée.

Le point le plus intéressant concernant le tournage de Westworld est les deux locomotives à vapeur. En effet, li est difficile de trouver un train complet des années 1860 en état de marche ! Il s’agit donc de répliques de locomotives du XIXe siècle, réalisées spécialement pour le film The Lone Ranger (coût unitaire : 2,5 millions de dollars). The Lone Ranger sera un échec commercial et les suites envisagées, qui incluaient les locomotives, ne seront pas tournées. Les locomotives ont été achetées par le Fillmore and Western Railway, spécialisé dans les tournages. Elles sont réutilisées : on les voit par exemple dans la série The Good Place.

Elles présentent la particularité de n’avoir jamais été « à vapeur » : c’est un moteur diesel caché dans le tender qui propulse le tout via une transmission hydraulique. Les locomotives, comme les voitures « d’époque », tout aussi modernes, sont constituées d’une caisse mobile, permettant de tourner en ayant le « prop » sur un châssis ferroviaire ou un châssis de camion.

Hell on Wheels

Le chemin de fer transcontinental, ça vous parle ? Sa construction est le contexte de Hell on Wheels, où nous suivons sur cinq saisons le chantier mené par l’Union Pacific au travers des Grandes plaines, puis des Rocheuses. Le terme « Hell on Wheels » (« l’enfer sur roues ») désigne les campements provisoires établis le long des chantiers ferroviaires avançant dans l’Ouest sauvage, où la loi comme la foi n’étaient que peu présentes.

Cette série produite par AMC est considérée comme étant plutôt réaliste, tout en étant critiquée pour cacher l’immense contribution des immigrés chinois à la construction du transcontinental. La dramaturgie est bien entendu omniprésente, avec ses bagarres, traîtrises, explosions (de train), déraillement (S1E8), etc. Done (S5E14) présente la célèbre scène de la rencontre entre l’Union Pacific et le Central Pacific à Promontory, Utah, et conclut la série.

L’Utah ? Le tournage a lieu dans... l’Alberta, Canada. Pour les plans extérieurs, un kilomètre de voie est posée. Et la locomotive est une construction intégrale en bois et en mousse sur roues en acier, loin des moyens de Westworld. Le train est poussé par un petit engin diesel, qui est caché par les effets spéciaux.

Quelques autres séries un peu ferroviaires

Firefly, avec The Train Job (S1E2) montre une attaque d’un train (sur rail magnétique). C’est assez classique ; le seul intérêt de cet épisode écrit en deux jours serait pour les fanas de série, car son historique de diffusion est tout aussi compliqué que la vie de cette série tuée par ses producteurs.

Les trains des Amériques sont parfois indirectement présents. Un exemple avec la série anglaise Downton Abbey où l’action se passe dans le Yorkshire. On y croise parfois des trains (anglais), mais l’épisode 1 de la saison 3 fait mention de la faillite du Grand Trunk Railway (premier du nom). Lord Robert Crawley, comte de Grantham, a investi la fortune de sa femme dans cet énième projet de chemin de fer transcontinental, et finit ruiné. Cette ruine va faire partie de l’intrigue de la saison, mais il n’est pas certain que les personnes ayant vu la série aient relié les points ferroviaires.

Dans la série Mad men, le train est très discret, mais les amateurs apprécieront le clin d’œil. Dans la saison 5, qui a lieu en 1966, un des protagonistes, Pete Cambell prend un train de banlieue chaque matin sur le réseau du New Heaven, comme en témoignent les affiches dans la voiture. Cette série est une excellent manière de replonger dans l’univers des États-Unis de cette époque.

Avez-vous le film Le Fugitif, avec Harrison Ford ? Ce film comporte entre autres une scène de déraillement [3] et une poursuite dans le métro. « Très ferroviaire, mais ce n’est pas une série », allez-vous me dire. Hé bien cette scène est réutilisée dans l’épisode 8 de la saison 3 de la série médicalo-comique Scrubs , où le policier du métro est joué par le même acteur que le concierge de l’hôpital. Ce mystérieux personnage révèle ainsi un peu de son passé.

Et ce n’est pas fini : est prévue pour janvier 2022 une série retraçant la vie de Mamie Till, militante pour les droits civiques, Women of the Movement. Et il y aura des trains...


Notes

[1Oui, ça fait bien 914 mètres de voie.

[2En français dans le texte.

[3Le lieu du tournage existe toujours apparemment, avec deux locomotives et un bus.

À propos de l’auteur

Modéliste ferroviaire depuis l'adolescence, je travaille aujourd'hui sur un réseau en N canadien orienté opérations ferroviaires. J'aime aussi sortir des sentiers battus (la voie étroite n'est jamais loin) et réfléchir à la pratique modéliste.

Voir sa présentation et ses articles


Sauf mention contraire, le texte et les photos de cet article sont disponibles sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Crédits : sauf mention contraire, texte et photos par BEn ; CC-BY-NC-SA ; Trains des Amériques, Trains des Amériques.

Permalien : https://www.trainsdesameriques.fr/?article108